JPEG - 898.6 koLe COVID-19 a d’importantes répercussions pour le système cardiovasculaire. Le coronavirus peut notamment provoquer des déséquilibres entre les récepteurs qui régulent la pression artérielle et engendrer de graves dysfonctionnements des cellules de l’endothélium, la paroi interne des vaisseaux sanguins. Ces troubles pourraient se déclarer dans l’organisme des malades de manière beaucoup plus précoces qu’on ne le croit. Chef du service de cardiologie de l’hôpital Erasme (ULB) à Bruxelles, le Pr Philippe Van de Borne dirige, avec la collaboration du Pr Alessandra Kupper Cardozo, chef de l’Inflammatory and Cell Death Signalling Laboratory (ULB), une étude sur l’impact cardiovasculaire de la covid-19, plus particulièrement sur le lien entre le déséquilibre du système rénine-angiotensine et le dysfonctionnement de l’endothélium.

Lire l’article en pdf de Jean-Paul Vankeerberghen, journaliste médical.